Situation des commerces de proximité dits « non essentiels » – Motion de Ghjuvan’Marcu Rodriguez, Maire di U Poghju di Venacu #Corse #Covid19

Masque Génétiquement Ribellu 13.49€

(Unità Naziunale Publié le 5 novembre 2020) Commerces et Covid : Motion présentée mardi à la Communauté de communes du Centre Corse par le Maire de U Poghju di Venacu, Ghjuvan’marcu Rodriguez, militant de Corsica Libera. Elle sera discutée ce 6 novembre avec les maires concernés…

Voici sa position :

« Alors que les mesures gouvernementales permettent aux géants de la vente en ligne de prospérer, les commerces de proximité dits « non essentiels » subissent une grave rupture d’équité qui menace leur existence. Ces petits commerces, représentent notre économie à visage humain.
En Corse, le tissu économique est composé quasi intégralement de TPE, PME et d’indépendants; le risque d’un effondrement économique, certainement irréversible pour des centaines de familles corses, n’a rien d’une vue de l’esprit.

Nous comprenons la colère légitime des commerçants de Corse. En tant qu’élus intercommunaux, en charge de la politique commerciale communautaire, il est de notre devoir et de notre responsabilité de prendre en compte leur désarroi. Que nous disposions ou non sur nos communes de commerces non alimentaires, cette question nous concerne tous, tant les commerces de proximité, principalement regroupés sur Corti, sont utiles à la population, particulièrement à l’approche des fêtes de Noël.

C’est la raison pour laquelle, je souhaite que le conseil communautaire :
– prenne une position de principe en faveur d’une réouverture des petits commerces dits « non essentiels » en appliquant un protocole sanitaire drastique.
– s’engage à recevoir les représentants locaux des commerçants et leurs représentants consulaires afin d’instaurer un dialogue sur ce sujet.
– entame avec eux un travail de fond pour leur permettre de développer des modes de vente complémentaires à leur traditionnelle activité sur site (structuration de drives artisanaux, plateformes de promotion et/ou de vente en ligne, organisation de points de vente de type « marchés » etc.).

La lutte contre l’épidémie et la santé des Corses demeure, plus que jamais, une priorité absolue. La réussite de ce combat passe par une acceptabilité sociale des mesures prises, ce qui, contrairement au mois de mars, n’est nullement assuré. Réussissons donc ensemble ce nouveau défi : garantir la survie des vies humaines et la sauvegarde de notre tissu social et économique. »

JM Rodriguez

Merre di U Poghju di Venacu.

produits collectors du siècle dernier

error: Content is protected !!