Soutien du mouvement national aux victimes de l’attentat islamique à Nice – #Corse

Masque Génétiquement Ribellu 13.49€

(Unità Naziunale Publié le 29 octobre 2020) Ce jeudi, Nice a été frappée par une attaque au couteau qui a fait trois morts dont deux femmes dans une église du centre-ville.



Jean-Guy Talamoni, Président de l’Assemblée de Corse : Une attaque abjecte au cœur de la basilique Notre-Dame de Nice. La folie islamiste a une nouvelle fois frappé. Nos pensées vont aux victimes et à leurs familles.



Jean-Christophe Angelini, Maire de Portivechju ; « Quand comprendra-t-on, après ces nouveaux assassinats perpétrés au sein d’une église, que l’intégrisme islamiste constitue un péril de chaque instant pour la vie de nos concitoyens? L’urgence est absolue. Condoléances émues aux familles et à la Ville de Nice »



Gilles Simeoni, Président de l’Exécutif  :« Attaque contre l’Église Notre Dame de Nice. Très probablement terrorisme islamiste contre un lieu de culte. Tristesse, dégoût et colère. Solidarité avec les victimes, leurs familles, la ville de Nice, ses habitants et ses élus, avec lesquels la Corse a tant de liens étroits. »  » J’ai appelé Mgr De Germay, évêque de Corse, pour assurer l’Église de ma solidarité totale face à l’acte barbare de ce matin. Et le Préfet de Corse pour demander que, si nécessaire, des mesures de renforcement de la sécurisation des lieux de culte et lieux publics soient prises. »



Jean-Félix Acquaviva,Député à l’Assemblée Nationale Française : devant ce nouvel attentat abject certainement lié au fondamentalisme et à l’islam radical,je fais part de mon soutien total et de ma compassion aux familles des victimes,de même qu’à la population et aux élus concernés. Notre solidarité est totale.



Corsica Libera : Une nouvelle fois, le fanatisme islamiste a semé l’horreur et la mort au cœur de la basilique Notre-Dame de Nice. Au delà de notre compassion envers les familles des victimes, et de notre totale solidarité avec l’ensemble du monde catholique, particulièrement ciblé aujourd’hui, il faudra bien trouver les voies et moyen de contrer les ennemis de toute humanité. Si la protection des victimes potentielles de cette folie criminelle est une priorité, l’une des premières questions qui se pose est: comment peut-on combattre un ennemi que, jusqu’ici, l’on n’ose même pas identifier et nommer? L’islam politique n’est pas un « séparatisme », concept nébuleux permettant les amalgames les plus douteux, mais bel et bien un hégémonisme conquérant, belliqueux, père de toutes les barbaries. Continuer à entretenir le flou à ce sujet vise sans doute à poursuivre une « realpolitik » inavouable, qui a déstabilisé des pays entiers, sacrifié le sang des innocents et des combattants de la liberté, kurdes en particulier, sur l’autel d’intérêts financiers incompatibles avec ceux des peuples. L’émotion suscitée par l’horreur d’un crime abject, comme celui qui vient d’avoir lieu, ne doit pas empêcher d’être lucides et déterminés pour faire enfin face à l’un des plus grands dangers auquel est confrontée l’Humanité entière.



Core in Fronte, mouvement indépendentiste : « Cumpassione è sulidarità incù e vittime è e famiglie di l’attentatu islamicu di Nizza »



 



en cours d’actualisation

 

produits collectors du siècle dernier

error: Content is protected !!